Perpignan-la-cata : les beaux-arts du gâchis PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 27 Juin 2013 12:29

On l’a vu construire, on le voit démolir. Il s’agit du kiosque des Beaux Arts à Perpignan, la parfaite illustration de la gabegie locale.

La rue Foch possédait un magnifique kiosque à journaux, en face de la Source. Celui-ci ne permettait sans doute pas l’étalement publicitaire des magazines : il fut condamné, démoli  et remplacé par une sorte de cage en bois et verre « design » dont on n’a jamais su l’utilité.

    

Un nouveau kiosque à journaux – bungalow  nouveau style - trôna quelque temps sur la place  sans jamais ouvrir mais exposant sous vitres une publicité régulièrement enrichie. Rapidement enlevé, on le retrouve en exil derrière la Poste où aucun journal n’y a été vendu. Mais les publicités y sont régulièrement remplacées dans les vitrines.

Aujourd’hui c’est au tour du kiosque « design » de tomber sous le coup des démolisseurs (notre photo), sans autre explication qu’une rénovation de l’immeuble des Beaux Arts, pardon de la HEART (Haute Ecole d’Art) de Perpignan-la-catalane.

Sur le chantier, on s’interrogeait (sans rire) sur l’emplacement de la future plaque commémorative qui sera apposée le jour de cette « inauguration ». Nous proposons le texte suivant : « En Hommage au Président et aux 47 Vice-présidents de l’Agglomération de Perpignan-Méditerranée, le peuple éreinté mais émerveillé ».

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 9 invités en ligne