MADAME LA PREFETE : COURAGE … FUYONS ! PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 30 Avril 2016 01:09

C'est avec stupéfaction que nous avons pris connaissance de votre adresse aux « maires qui sont aussi des gens responsables » parue dans le journal l'Indépendant du 20 avril 2016.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir :

Nous nous interrogeons, alors que votre départ est soudainement annoncé, sur le sens à donner à leur responsabilité propre et à la vôtre dans les domaines que vous évoquez et qui sont particulièrement préoccupants : la disparition des terres agricoles et la densité de l’hyper-commerce dans le département des Pyrénées-Orientales.


Depuis de longues années, le mouvement associatif de protection de l'environnement intervient – avec des moyens très limités – pour contester les plans locaux d'urbanisme qui sont tous – nous disons tous – des éléments spéculatifs, déséquilibrés, aux mains de maires prétendument responsables. Ces documents poursuivent inlassablement la destruction des terres agricoles et des espaces naturels et organisent l'implantation des grandes surfaces dès qu'ils le peuvent.

Nous n'avons pas vu les services de l'Etat s'opposer formellement à ces documents PLU.

Avec les Schémas de cohérence territoriale (SCOT), adoptés pour le Plaine du Roussillon et pour le Littoral Sud, la tendance s'est considérablement aggravée. Par un jeu politicien voire irresponsable, toutes les volontés expansionnistes des maires ont été actées et chaque jour apporte son lot de nouvelles ZAC (trois la semaine dernière : Maury, Toulouges et Montescot) au détriment des meilleures terres et surtout au bénéfice du grand commerce.

Nous n'avons pas vu les services de l'Etat s'opposer formellement à ces documents SCOT.

Et même, ils ne se sont pas manifestés dans la dernière enquête publique de modification du SCOT Plaine du Roussillon, spécialement édictée pour faciliter les ZAC commerciales. Avaient-ils des instructions pour rester silencieux ?

Notre stupéfaction est d'autant plus forte que vous estimez que les grandes surfaces ne créent pas d'emploi, alors même que les élus responsables, conviés à prendre rendez-vous avec vous lorsqu'ils ont une difficulté, soutiennent tout le contraire !

N'ayant pas eu l'honneur de telles rencontres, nous comprenons qu'il est temps pour vous d'en appeler à la Raison des maires avant de prendre la fuite sous d'autres cieux plus responsables.

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 9 invités en ligne