Perpignan la cata : le massacre des arbres continue PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 09 Juillet 2016 11:37

La municipalité de Perpignan poursuit son œuvre de destruction massive du patrimoine paysager de la ville. Après le saccage absolu du Parc Bir-Hakeim – qui devrait rester dans les annales comme la tache la plus importante accomplie par ce conseil municipal - la dégradation d’un site pourtant classé, celui du Castillet, a été peaufiné aux petits oignons devant une grande vitrine.

C’est nuitamment que les trois platanes devant les Galeries Lafayette, au Quai Vauban, ont été abattus.

Les explications grotesques n’ont pas tardé : il s’agissait de prolonger l’espace piétonnier ! C'est-à-dire élargir un trottoir !

 

Evidemment personne ne s’étonne aujourd’hui d’y voir fleurir quelques palmiers nains (une obsession californienne) et une terrasse avec parasols pour la Galerie (un lot de consolation certainement).

Un riverain flegmatique s’est exclamé « Au moins pour une fois les arbres n’étaient pas malades ».

La haine des arbres pourra encore s’exprimer prochainement avec l’aménagement des berges de la Têt : environnement minéral et palmeraie sont au programme. Et pas de bancs s’il vous plait ! Des espaces piétonniers avec tiroirs-caisses !

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 5 invités en ligne