Faune et Flore
Pyrénées catalanes : trois nouveaux oursons ! PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 28 Novembre 2015 13:37

Trois oursons sont nés ! Vidéo :

Lire la suite...
 
UN SURSIS POUR LA CORNEILLE NOIRE DANS LES P.-O ET POUR LA PIE BAVARDE DANS L’AUDE PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 05 Août 2014 17:03

Le lobby des flingueurs et des piégeurs vient de subir un petit revers dans son hystérie contre les « nuisibles ».

En 2012, le ministre de l’écologie (oui, bien lire de l’écologie) publiait un arrêté sur le classement des espèces « nuisibles » par département. En vrac, corneille noire, fouine, belette, renard, corbeau freux, pie bavarde, étourneaux … n’avaient plus qu’à se terrer ou à disparaître de certains départements.

Cette inscription dans une liste de « nuisibles » est un non sens complet des réalités biologiques des écosystèmes et un concept périmé dans la gestion des espèces.

Après une rude bataille juridique, les associations France Nature Environnement, Humanité et Biodiversité et l’ASPAS viennent d’arracher auprès du Conseil d’Etat une limitation à la destruction de certaines espèces dans les départements.

Ainsi le Conseil d’Etat annule le classement d’espèce nuisible de la corneille noire dans les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude ainsi que de la pie bavarde dans le département de l’Aude.

La haute juridiction a jugé ces classement comme abusifs dans ces départements parce que ces espèces n’y sont pas suffisamment répandues.

Cette décision s’applique immédiatement.

C’est un court répit puisque cet arrêté de 2012 était valable 3 ans et que fédérations de chasse et de piège et autres élus flingueurs sont déjà à l’ouvrage pour hurler aux « nuisibles » et imposer leurs règles débiles sur la nature. Jusqu’à quand ?

Arrêt du Conseil d’Etat n° 363266 en date du 30 juillet 2014

 
CAP – Ours Coordination Associative Pyrénéenne pour l’Ours. Pyrénées, Pays des Hommes, Pays des Ours PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 20 Juillet 2014 19:15

PLATEFORME COMMUNE

Avril 2014

La restauration d’une population d’ours viable dans les Pyrénées est un engagement pris par laFrance vis-à-vis de l’Europe depuis 1992. L’ours brun européen figure sur la liste des espèces prioritaires au niveau communautaire. Il est inscrit aux annexes II et IV de la directive 92/43/CEE, dite « Habitats », concernant la conservation des habitats naturels, ainsi que de la faune et de la flore sauvages du 21 mai 1992.

La France, qui a entrepris de restaurer la population d’ours dans les Pyrénées centrales uniquement et sans atteindre la viabilité de l’espèce a l’obligation de sauver l’ours, le débat doit donc se focaliser sur les moyens à mettre en place pour satisfaire nos obligations légales.

Aussi CAP-Ours préfère travailler sur la concertation nécessaire pour que :

  • 1) cette restauration aille à son terme tout en prenant sa place écologique, économique et sociologique ;
  • 2) cette restauration soit un moyen de développement des territoires et des activités agricoles et touristiques. L’Ours doit être considéré comme un atout et non comme une contrainte.
  • 3) Pour ce faire, les associations de CAP Ours ont élaboré une réflexion en trois axes, qu’el les soumettent à l’État et à tous les partenaires incontournables de ce dossier :
  • ce qu’il est impossible de ne pas faire : nos demandes
  • les erreurs à ne pas recommencer ou les dérives à corriger : nos objections
  • ce qu’il faut poursuivre et renforcer : nos préconisations
Lire la suite...
 
BONNE ANNEE POUR LES LEZARDS ! PDF Imprimer Envoyer
Mardi, 08 Janvier 2013 18:12

Au moment où le zoo de Barcelone enregistre la naissance du premier bébé Dragon de Komodo (1), la Catalogne du Nord est en train de perdre ses lézards.

Communes, département et région se donnent la main pour financer des aménagements désastreux pour la nature et plus particulièrement pour les lézards, espèces en voie de disparition.

Lire la suite...
 
Ours : l’Europe a lancé une procédure d’infraction contre la France PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 20 Décembre 2012 21:22

La Commission Européenne a déclenché une « procédure d’infraction » contre la France pour manquement à ses obligations de protection de l’ours brun des Pyrénées », obligations contenues dans la directive Habitats. Précisément, l’Europe reproche à la France le manque de protection de l’espèce et son état de conservation défavorable, car le noyau occidental, qui représente près de la moitié de l’aire de répartition, est voué à une disparition inéluctable sans renforcement. La France a donc reçu une lettre de mise en demeure, première étape du contentieux qui conduira si rien n’est fait à la saisine de la cours de justice.

l'ours vu de profil
Lire la suite...
 
« DébutPrécédent12SuivantFin »

Page 1 sur 2

Qui est en ligne ?

Nous avons 5 invités en ligne