PERPIGNAN - Parc du Palais des Congrès : le bûcheron a toujours raison PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 04 Mars 2016 14:36

Selon la municipalité de Perpignan, l’abattage des grands arbres du square Bir Hakeim a été rendu nécessaire par les nombreux signes relevés sur les différentes sections des platanes permettant de « mettre en perspective la fin de vie des arbres ». On croit rêver en entendant un tel discours car tous les riverains ont pu voir le bon état sanitaire de ces grandes sections de billots prestement embarquées pour une destination inconnue. Mais certainement que M. PUJOL, maire et chef bûcheron, s’empressera de nous indiquer le fin mot de l’histoire. Tout comme il communiquera à la population le montant inespéré de cette recette pour les finances de la commune. Nous lui indiquons cependant que le bois d’œuvre de platane se commercialise très bien et qu’il peut en demander 840 € le m3.

Le plus inquiétant c’est l’annonce qu’une équipe de « suivi des arbres » de la ville de Perpignan a été mise en place avec cette volonté chevillée au corps de détecter les « arbres malades » pour éviter l’apocalypse d’une chute sur la voie publique. Elle devrait par ces temps sécuritaires plutôt intégrer l’Etat major de l’Etat d’urgence car il y a déjà belle lurette - sous les différentes municipalités de M. ALDUY et PUJOL - que la chasse aux grands arbres a été pratiquée. Ils ont été quasiment éradiqués. D’ailleurs au square Bir Hakeim même les marronniers et les tilleuls ont été mis « en perspective de fin de vie ». Donc immédiatement abattus. Les riverains là encore ont pu constater qu’il n’y avait pas de tronc creux pour ces arbres plus modestes. Mais qu’en veut abattre son chien…et bûcheronner.

 

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 13 invités en ligne