Catalogne : Marée humaine pour la défense de l’Ebre PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 13 Février 2016 14:58

C’est une manifestation historique qui a rassemblé 50 000 personnes à AMPOSTA (Comarca de Montsià, la plus méridionale de Catalogne), dimanche 7 février 2016, pour la défense du fleuve et du delta de l’EBRE, à l’appel de l’organisation non gouvernementale « Plataforma en Defensa de l’Ebre ».

Une manifestation pacifique et festive pour exiger l’abandon du Plan Hydrologique National imposé par le gouvernement conservateur du Parti Popular. Ce plan prévoit l’irrigation de 150 000 nouveaux ha de terre par transfert de l’eau du fleuve, ce qui met en péril le débit réservé minimal et porte atteinte aux équilibres biologiques. C’est le scénario du transvasement de l’eau vers le sud de l’Espagne où règne l’agriculture intensive sous serres plastiques.

C’est aussi une grosse menace pour la zone humide d’importance mondiale que constitue le delta du fleuve. Les oiseaux du Delta de l'Ebre sont d’une grande importance dans la zone où il est possible d’en trouver 50 000 à 100 000 individus de 300 espèces différentes. Le climat humide est propice aux insectes et aux invertébrés, tandis que les différents degrés de salinité de l'eau font que l'on peut y trouver des poissons comme les anguilles, les rougets et les corbs de mer, qui cohabitent avec des espèces introduites telles que le silure glane.

Le parc naturel du delta de l’Ebre d’une superficie de près de 8 000 ha est reconnu comme site Ramsar et fait partie de la réserve de biosphère des Terres de l’Ebre. Au moment où les états prétendent mette en place des mesures pour lutter contre le dérèglement climatique, porter atteinte aux écosystèmes qui participent à la stabilité du climat est totalement contradictoire, voire criminel.

Pour la première fois des membres du gouvernement catalan ont participé à cette démonstration de force et le nouveau président de la Generalitat, Carles PUIGDEMONT, a déclaré que cette menace environnementale était aussi une menace sociale et que le plan hydrologique ne pourrait pas être soutenu par la commission européenne si la Catalogne était un état indépendant.

Consulter : http://www.ebre.net

 

Qui est en ligne ?

Nous avons 11 invités en ligne