Le Conseil d’Etat annule les autorisations d’effaroucher les ours dans les Pyrénées PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 14 Février 2021 15:59

Par décision du 4 Février 2021, le Conseil d’Etat annule la possibilité d’autoriser l’effarouchement des ours à l’aide de tirs non-létaux (dit "effarouchement renforcé”) prévu dans l’arrêté ministériel du 27 juin 2019.

 Comme les associations l'affirment depuis le début, ce texte ne respectait pas le cadre légal dans lequel il serait possible de déroger à l’interdiction de perturbation intentionnelle de l’espèce protégée et prioritaire qu’est l’ours brun, même à titre expérimental comme avait tenté de le justifier l’Etat.

En clair, effaroucher les ours “à l’aide de tirs non-létaux” est illégal, en plus d’être inefficace.

Toutes les autorisations accordées par les Préfets des départements pyrénéens sur la base de ce texte sont donc annulées.

Il est regrettable que l’Etat se soit embarqué dans cette aventure sans vérifier la conformité au droit des mesures prévues.

Non seulement l’Etat a autorisé et mené des actions illégales, potentiellement dangereuses, mais cela a encore retardé le développement des mesures de protection légales et efficaces : gardiennage et rassemblement nocturne des troupeaux, utilisation de chiens de protection.

 Il va maintenant falloir reprendre ce travail avec l’ensemble des acteurs concernés sur de meilleures bases.

Nous n’imaginons pas en effet que l’Etat ignore ce jugement du Conseil d’Etat et continue d’effaroucher les ours en 2021.

ur de meilleures bases.

Nous n’imaginons pas en effet que l’Etat ignore ce jugement du Conseil d’Etat et continue d’effaroucher les ours en 2021.

Contacts Presse :

  • Sabine Matraire, Présidente Pays de l'ours - Adet : 06 71 89 62 62

  • Alain Reynes, Directeur Pays de l'Ours - Adet : 06 13 59 29 76

Les associations ayant porté le recours devant le Conseil d’Etat :

FERUS, Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS), Pays de l’Ours - Adet, Comité Ecologique Ariégeois, Nature Comminges, Nature en Occitanie, FIEP Groupe Ours Pyrénées, France Nature Environnement Hautes-Pyrénées, Société Nationale de Protection de la Nature (SNPN), Animal Cross, avec le soutien de la Société Française d’Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM).

Une vidéo splendide sur l'ours Nhèu en Val d'Aran

 
Carrière de Salses : échec de la coalition carrier - commune - ministre de l’écologie PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 17 Janvier 2021 12:22

C’est un grand classique de la politique dans le département des Pyrénées-Orientales où seuls des riverains et des associations parviennent à faire appliquer le droit de l’environnement.

Lire la suite...
 
Carrière de VINGRAU : Le Lézard catalan et le Glaïeul douteux font de la résistance PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 26 Décembre 2020 15:14

 En 2015, la FRENE 66 a contesté devant la justice administrative la création d’une nouvelle carrière dans le site de VINGRAU, village marqué depuis les années 90 par une longue lutte pour la protection de son patrimoine face à l’industrie extractive.

 Après l’annulation obtenue de l’arrêté préfectoral dérogeant à la protection des espèces protégées devant le tribunal administratif de Montpellier puis devant la cour d’appel de Marseille, le conseil d’état - contrairement aux conclusions de son rapporteur public - cassait la décision au motif de la prétendue raison impérative d’intérêt public majeur. Le calcaire de ce site étant considéré comme plus blanc et plus unique qu’ailleurs.

Lire la suite...
 
PERPIGNAN : NOUVEAU MASSACRE D’ARBRES PLACE DE CATALOGNE PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 17 Janvier 2021 12:12

A Perpignan, les municipalités se suivent et se ressemblent. La haine de l’arbre reste une constante.

 Après le duo Pujol (maire), Aliot (opposition), voici le duo Aliot (maire), Pujol (opposition) et tout continue comme avant dans le mépris des arbres et des maigres espaces verts de la ville.

Lire la suite...
 
Doucement les basses sur la Basse ! PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 22 Novembre 2020 13:38

L’adjoint au maire de Perpignan en charge du quartier Ouest l’a annoncé sur France Bleu Roussillon à l’aube du 26 octobre 2020 : la Mairie envisage d’aménager les berges de la Basse, depuis la rue Courteline jusqu’au Palmarium, en piste cyclable et en déambulatoire piétonnier et ce « à la demande des habitants et des cyclistes ». Ce projet constituerait, selon lui, le prolongement abouti de la piste cyclable mise en place le long des Jardins de la Basse dans le quartier Saint-Assiscle, favoriserait les déplacements doux et permettrait de délester en partie la circulation du centre-ville les prochaines années.

Lire la suite...
 
« DébutPrécédent12345678910SuivantFin »

Page 1 sur 31

Qui est en ligne ?

Nous avons 77 invités en ligne