Château-Roussillon : manipulation des documents d’urbanisme PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 08 Novembre 2018 21:04

 C’est encore à mettre au mérite des supers élus cooptés du SCOT de la Plaine du Roussillon (43 membres) et du PLU de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (88 membres) : comment en un seul coup liquider une zone agricole et naturelle de 14 hectares au motif d’une déclaration de projet.

 Un projet fantastique : un camping de 500 bungalows, mais un camping à thème ! Le premier thème serait de nous apprendre comment par un coup de baguette magique le comité syndical du SCOT présidé par M. Jean-Paul Billes et le conseil de communauté Perpignan Métropole présidé par M. Jean-Marc Pujol se sont extasiés devant ce type de projet.

 Comment ont-ils pu s’extasier devant l’atteinte à un site archéologique et à sa qualité de paysagère reconnu ?

 Comment ont-ils pu s’extasier sur la perte d’un habitat naturel riche d’espèces protégées ?

Le seul dispositif de limitation de l’étalement urbain envisagé dans le SCOT avait été la limite urbaine durable, concept abandonné après l’enquête publique pour celui au goût plus suave de frange urbaine et rurale à qualifier.

C’est ce qui permet de déclasser une zone pourtant retenue comme faisant partie de la ceinture verte de Perpignan.

 Car en matière de verdure à Perpignan, c’est plutôt ceinture ! Et cela ne peut que s’aggraver avec des documents d’urbanisme déjà très inflationnistes et dont tout démontre qu’ils ne seront jamais stabilisés dès qu’un porteur de projet mirobolant se présente.

 Le déclassement organisé par l’enquête publique qui se déroule jusqu’au 30 novembre montre le caractère de strict intérêt privé de l’opération dont les nuisances seront multiples.

 Aucun schéma, aucune protection juridique n’arrête des décisions politiques soutenues par une administration complaisante. La seule efficacité réside dans la mobilisation de la population pour demander des comptes et arrêter le massacre des terres nourricières.

 C’est ce que propose le large rassemblement associatif qui organise la défense du site de Château-Roussillon et qui appelle à une réunion publique le mardi 13 novembre à 18 h salle des Libertés à Perpignan.

 Château-Roussillon ? Non Château-Nippon !

Image extraite du dossier d’enquête publique à consulter ici
 

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités en ligne